Luang Prabang, nos premier pas au Laos
  

Luang Prabang, nos premier pas au Laos

Luang Prabang, Laos le 13/07/2014

 

Départ au Laos pour 29 heures de bus depuis Sapa. Dur… très dur ! Le pire trajet de notre voyage tout entier. Nous qui croyions avoir tout vu et bien c’est raté… On part en sleeping bus pour Dien Bien Phu, mais il nous sera impossible de dormir. La route est… pfff horrible. Des trous partout et on n’ose même pas les imaginés et en plus il pleut. Nous faisons du 10km/h et le bus nous secoue dans tous les sens. L’avant et l’arrière du bus n’arrêtent pas de toucher et rapper le sol, cela fait un de ces bruits ! Une nuit vraiment galère, mais ce n’est pas fini. Nous arrivons à 4 heure du matin à Dien Bien Phu et devons attendre jusqu’à 6 heure avant que notre prochain bus ne parte. Nous faisons la connaissance de Stefano, un italien qui fait la même route que nous. Le seul, car tous les autre touristes s’arrêtent avant. Ils ne sont pas fous comme nous. Nous roulons ensuite jusqu’à la frontière, il pleut des cordes ! Bonjour le Laos.. Mais bonne nouvelle, on apprend qu’en tant que suisse, nous n’avons pas besoin de payer un visa si nous restons 15 jours dans le pays. Ça nous convient très bien pour le moment, on pensait faire 15j environs. Stefano, lui, doit passer à la caisse. Et c’est repartit pour 6h de bus jusqu’à une petite ville au nord du Laos. Nous sommes toujours dans un sleeping bus heureusement. Nous découvrons les premiers paysages et routes de ce pays. Ici, il y a énormément de montagnes, de vallées et de forêts. Les routes ne sont vraiment pas très grandes et ça tourne tout le temps. Nous pourrons voir sur le trajet les habitations des villageois. Habitations en bois, très rudimentaires. On ne se sait pas s’ils ont l’électricité mais en tout cas tout le monde se douche dehors. Nous remarquons une pauvreté plus pesante qu’au Vietnam. Cela nous rappellerait presque le Guatemala…

Enfin nous arrivons au terminus de bus. Notre bus s’arrête là et retournera au Vietnam. Nous devons changer pour un bus beaucoup plus local… Enfin bref, ce n’est pas grave, avec toutes les heures faites il ne doit plus nous rester beaucoup de trajet. Il est 14h et nous nous renseignons pour notre bus. Super, on nous apprend qu’il part à 17h et devrait arriver à minuit à Luang Prabang. On le prend en rigolant… la fatigue sans doute. Les routes sont encore plus mauvaises qu’avant et on en n’a marre, vraiment. En plus nous n’avons rien mangé hormis des biscuits depuis 24h. Le premier arrêt proposait des brochettes de viande avec des mouches dessus, à côté de ce qui devait être un écureuil empalé sur un bout de bois….mmmmmm. Deuxième pause, on nous propose de l’iguane ou lézard bouilli et des grenouilles entières….

 

Heureusement nous arrivons une heure en avance à Luang prabang et trouvons de suite une petite guesthouse pour 8.- au bord du Mékong. Ce n’est vraiment pas le luxe et ça sent le poisson. Pour une nuit ça ira. On a la dale et partons manger. Il est 23h30 et tout est fermé, super. Il y a un couvre-feu depuis des années et hormis un bowling rien n’est ouvert. On trouvera une petite dame dans la rue qui propose des sandwichs au poulet, voilà notre repas. Une bonne nuit s’impose.

Petit déj au bord du Mékong avec une baguette au Nutella !! Il pleut un peu mais ça ne devrait pas durer. Nous partons à la recherche d’une autre chambre et nous faisons échecs sur échecs. Complet ou trop cher. Puis quelqu’un nous appel dans la rue et nous propose une chambre dans leur maison familiale. Certes ce n’est pas très grand mais c’est propre, TV et clim pour 11.-. Nous rentrons et toute la famille nous dit bonjour en jouant aux cartes, sympa. Nous retrouvons ensuite Stefano pour visiter la ville et l’autre rive du Mékong. Nous louons des vélos et traversons la rivière en bac. Il n’y aura pas grand-chose à voir là-bas. 2-3 mini temples qui s’écroulent et qui demandent à chaque fois 1$ d’entrée.

 
 

Nous revenons au centre et faisons la visite des principaux temples en ville du palais royale.

 
 
 

Stefano réserve un tour en éléphant ainsi qu’une excursion aux chutes d’eau. 45$ par personne. Trop cher à notre gout. On fera les éléphants à un autre endroit et nous louerons un scooter pour aller aux chutes de piscines naturelles par nous-même. Nous parlerons toute la journée de nourriture. Stefano voyage depuis trois mois et il ne pèse plus que 52kg. Et un italien qui a faim, croyez nous c’est quelque chose ! Il fera tous les livres et sites internet pour trouver un endroit où l’on mange de bonnes pizzas. Il a trouvé mais c’est un peu loin. Peu importe il paye le taxi tellement il veut y aller. Résultat, elles étaient excellentes même selon lui, c’est dire !

Le lendemain avant notre départ pour les cascades de Tad Kouang Si ou les cascades de cristal en scooter, nous grimpons sur le mont Phousi. Nous n’avions pas notre appareil photo pour le temple sur la colline au centre de la ville la veille. Nous décidons donc d’y retourner tôt le matin et profiter de la vue avant d’aller aux cascades. Une vue 360° s’offre à nous où nous pouvons observer les principaux édifices de la ville et le Mékong.

 
 
 
 

Nous croisons beaucoup de gens nous disant bonjour sur la route des cascades. Ça change de voir des gens qui sourient depuis notre escapade au Vietnam. Nous essuyons une belle averse puis arrivons aux chutes. La pluie revient et nous sommes un peu déçus du temps mais le soleil reviendra. Il y a quand même pas mal de monde mais petit à petit ils partiront tous ensemble avec leur bus. C’est ça l’avantage d’être en deux roues par vous-même. Petite baignade dans ces piscines naturelles. Quelques attaques de petits poissons mais le cadre est vraiment beau.

 
 
 
 

Il est temps de rentrer et profiter du marché artisanal de Luang Prabang en essayant quelques friandises locales. Lorsqu'on achète quelque chose, ici les "vendeuses" prennent ton argent et le tapote un peu partout sur son stand pour porter chance. 

 
 

Ce soir c’est la finale de la coupe du monde. Ce soir ou plutôt cette nuit à 2h du mat. Nous ne savons pas si tout sera fermé à cause du couvre-feu mais nous verrons. En fait non, nous ne verrons pas…. Il est trop tard et notre guest house est fermée à clé avec une grille et personne pour nous ouvrir. On regardera du coup dans notre chambre ! Nous ferons une journée internet et blog le lendemain et regardons pour réserver un bus en direction de Phonsavan et la plaine des jarres. Nous partirons à 9h du matin pour 6 heures de mini bus. Mais avant nous nous levons très tôt pour voir la cérémonie des moines. Ils marchent le matin en pèlerinage dans les rues pour recevoir les offrandes des gens. Nous y serons à 6h15 mais pas un seul moine à l’horizon… nous demandons pourquoi à un petit restaurant et en fait ils sont déjà tous passés ! Fallait venir à 5h30. Dommage, on remettra ça.

Prochaine étape, la plaine des jarres et sa région truffée de bombes non explosées !!

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Laos